Dégât des eaux : comment ce faire indemniser ?

Faire face a un dégât des eaux se révèle parfois difficile et en particulier si ce phénomène a fait des victimes. Comment réparer les dommages et comment assumer ses responsabilités envers ses voisins ? Voici quelques conseils.

Souscrire à une assurance habitat

Sécurité oblige ! Une assurance habitat propose des solutions à la carte pour protéger les bénéficiaires des sinistres et des inondations.

Mais un dégât des eaux peut être catastrophiques pour sa maison, mais aussi pour ses voisins dans la mesure où on habite dans un immeuble. En d’autres termes, pour prévenir ce danger, autant souscrire à une assurance habitation.

Ce recours offre de multiples garanties, mais il faut choisir la garantie multirisque qui permet de protéger son logement de toutes les formes d’incident y compris les dégâts des eaux.

En somme, les dommages seront importants et touchent pratiquement l’ensemble de ses biens en allant des meubles aux appareils électriques.

Prendre en charge tout seul la réparation voire la réhabilitation de son bien n’est pas évidente, d’où l’intérêt de choisir une bonne compagnie d’assurance.

Alerter son assureur de ce sinistre

Contrairement aux autres formes de prise en charge, l’indemnisation de sinistre de dégât des eaux ne sera lancée que dans le mois suivant le sinistre.

Ainsi, il faut attendre cette période pour recevoir une prise en charge.

Cela dit, après cette catastrophe, il est important d’alerter son assureur, afin qu’il puisse effectuer une constatation et d’évaluer la situation.

Ensuite, l’assuré doit faire une déclaration de sinistre dans les cinq jours qui suivent cette constatation.

Au-delà de ce délai, son dossier ne sera plus pris en compte malgré l’intervention d’un représentant sur les lieux.

En somme, ce dossier sera traité dans les moindres détails.

Il faut inscrire tous les dégâts ainsi que tous les dommages pour être bien assurés et pouvoir ce faire rembourser.

Aussi, l’assurance doit évaluer les pertes et donc, estimer le coût de la remise en état.

D’autre part, si l’on est responsable de ce dégât, ce sera son assureur qui doit réponde en faveur de la victime en remboursant les dommages et les dépenses liées aux travaux de réparation.

Mais à condition qu’il faut souscrit à une offre de responsabilité civile.

Quel montant de l’indemnisation

Tout dépend de l’assurance qu’on a souscrite, des biens ainsi que des dégâts qui seront couverts par cette compagnie.

En somme, le montant pouvant allé jusqu’à 1500 euros ou plus. Mais bien savoir chiffrer les dommages permet ce ce faire indemnisé correctement.

En effet, certains assureurs proposent des montants qui ne correspondent pas tout à fait à la valeur de  ses pertes.

C’est pourquoi il est utile de rester vigilant là-dessus, en tenant compte du terme de son contrat. En d’autres mots, on peut toujours contester ce montant en se tournant vers un expert.

Pour cela, il est important de faire une mise en demeure à son assurance qui s’accompagne d’une déclaration au greffe du tribunal.

Mais il est tout à fait possible de faire cela à l’amiable en s’en remettant à un bon avocat.

Pour toute question n’hésitez pas à contacter un artisan professionnel qui sera vous conseiller par téléphone : 09 72 21 56 93

Laisser un commentaire