Comment éviter les arnaques sur un dépannage ?

Les arnaques au dépannage à domicile est très courant. Les fraudeurs profitent, généralement, de la précipitation des victimes pour leur soutirer le maximum d’argent.

Suivre ces quelques conseils, vous évite de vous faire avoir par un dépanneur.

Alors comment éviter les arnaques sur un dépannage ?

Prendre le temps de se renseigner afin d’éviter l’arnaque sur un dépannage

Il est primordial de prendre le temps de se renseigner même en situation d’urgence.

Ne vous précipitez surtout pas sur l’un des prospectus de publicité que vous avez reçu dans votre boite aux lettres.

Les entreprises qui opèrent ce type de campagne ne sont pas fiables.

Veillez à vérifier toutes les informations concernant l’enseigne ou l’artisan, dont : le siège social, le numéro d’inscription au RCS.

Demander les tarifs de base

Il est vrai que le prix des prestations d’un dépanneur est défini sur devis.

Toutefois, selon la réglementation en vigueur, le professionnel est tenu de présenter à ses clients ou ses prospects, un document contenant les tarifs de base appliqués.

Les mentions suivantes doivent également figurer dans ce document :

  • Les taux horaires de main d’œuvre,
  • Le mode de comptabilisation de la durée de l’intervention,
  • Les coûts liés au déplacement,
  • Les prix TTC,

– devis gratuit ou payant avec le coût de la demande.

Demander un devis avant l’intervention

Selon les réglementations, le dépanneur doit obligatoirement vous soumettre un devis avant d’intervenir pour tous les travaux facturés à plus de 150 €.

Il est absolument recommandé de solliciter la présentation de l’estimation financière avant l’intervention du dépanneur.

Réclamer l’ordre de réparation

Pour les travaux facturés à plus de 150 €, le dépanneur doit fournir un ordre de réparation dûment rempli.

Ce document contient, entre autres, l’objet de l’intervention, le diagnostic de l’équipement ou du système, la nature des travaux à réaliser.

Le dépanneur s’engage, à travers de ce papier, à assurer correctement les travaux décrits dans les normes.

De son côté, le client s’engage à payer les travaux mentionnés.

L’ordre de réparation est essentiel en cas de litige et notamment en cas de procédures juridiques relatives à la constatation de malfaçons.

Le mode de paiement

Méfiez-vous des artisans qui demandent exclusivement un règlement de la facture en espèces ou par carte bleue.

Ne communiquez, en aucun cas, le numéro de votre carte bleue. Préférez le paiement par chèque.

Ce mode de paiement est le plus sécuritaire.

Les précautions à prendre après l’intervention

Une vérification s’impose après l’intervention du dépanneur.

Vous devez notamment contrôler l’élément réparé ou remplacé, et faire un essai pour vous assurer par vous-même de la qualité et de la conformité des travaux réalisés.

Vous avez le droit de demander une révision immédiate si vous remarquez que les opérations effectuées ne conviennent pas.

Par ailleurs, il est vivement conseillé de garder les pièces qui ont été remplacer.

Le dépanneur n’est pas autorisé à partir avec ces éléments qui constituent, en quelque sorte, des preuves de l’intervention.

Vous devez aussi garder les emballages des pièces de remplacement.

Cela vous permettra de vous renseigner sur les prix des nouvelles pièces qui sont généralement inclus dans le montant de la facture.

Les dépanneurs augmentent souvent le coût des pièces de rechange pour augmenter le prix de son intervention.

Laisser un commentaire