La vitrine est un élément fondamental de votre entreprise. C’est un moyen comme un autre afin d’en assurer la prospection.

Elle aide également à mettre en valeur vos produits et services.

Faite généralement de double vitrage, elle est robuste et peut durer des années.

Mais tout dépend aussi des situations. En cas d’effraction ou un accident entre autres, la vitrine peut se casser et mettre en péril la sécurité de vos locaux.

Vitrine cassée, que faire ? pour limiter les dégâts ? Le point.

Réagir rapidement : pourquoi ?

Dans le cas d’une vitrine cassée, il importe de réagir rapidement. Et pour cause, les risques pour votre commerce sont très importants.

Une vitrine cassée peut laisser libre accès à vos locaux.

Non seulement les cambrioleurs s’en donneront à cœur joie, mais les vandales peuvent également passer.

Par ailleurs, une vitrine cassée impacte sur l’image que peut avoir votre entreprise sur le marché.

La devanture est un élément essentiel de la prospection. Il importe de la soigner.

Demander la réparation de votre vitrine cassée

Plusieurs ouvriers peuvent vous aider à réparer votre vitrine cassée.

Et quitte à rénover votre devanture, autant opter pour des équipements de qualité, à même de vous durer plusieurs année, à savoir, un double ou un triple vitrage.

Sécurisé, robuste et esthétique, ces accessoires s’invitent de plus en plus dans les magasins et rénovations d’entreprise outre que dans la construction immobilière.

La réparation d’une vitrine cassée peut prendre plusieurs heures. Les ouvriers facturent leur prestation à l’heure.

Le devis total variera donc en fonction de l’importance du chantier et du prix des équipements nécessaires pour le remplacement.

Si vous optez pour une vitrine de qualité, il faudra investir davantage dans le projet.

Un chantier de ce type est à confier uniquement à un professionnel. Plusieurs prestataires sont notamment disponibles sur la toile.

Jouez avec la concurrence pour profiter du meilleur rapport qualité-prix.

Faire appel à un artisan vitrier vous permettra dans un premier temps de sécuriser le périmètre afin que personne se blesse  et il vous ferra une fermeture provisoire de votre vitrine le temps sont remplacement.

Remplacement d’une vitrine cassée : qui en a la charge ?

Le remplacement d’une vitrine cassée peut facilement couter des centaines d’euros. Ce qui n’est pas toujours à la portée de tout le monde.

Mais heureusement, la charge de ce genre de dépense n’est pas toujours imputée aux propriétaires du magasin.

Vous pouvez par exemple faire jouer votre assurance. Encore faut-il que les dégâts soient couverts par votre police.

Pour vous en assurer, il suffit de poser la question à votre assureur ou de relire votre contrat d’abonnement.

Généralement, le vandalisme et le cambriolage sont pris en charge en partie par les assurances.

Les remboursements varient au cas par cas.

En cas d’accidents, le payement des charges liées au remplacement de la vitrine cassée est de la prérogative de l’auteur de celui-ci.

Il peut faire jouer à son tour son assurance ou payer de sa poche en fonction de ses possibilités.

Dans le premier cas, généralement, il devra apporter la preuve de sa bonne foi, comme quoi, l’accident est dû à une faute d’inattention par exemple.  

Par contre, les travaux d’entretien et de rénovation du magasin qui entraine le remplacement d’une vitrine cassée devront être réglés par le propriétaire lui-même.