Les cambrioleurs sont si rusés qu’ils peuvent facilement saboter tout système de blindage installé au niveau des portes pour garantir la sécurité. Ce n’est pas le cas avec la cornière anti-effraction qui n’admet aucune faille et qui empêche de contourner facilement les fissures des encadrements des portes. Il s’agit d’une méthode de protection très rigide si bien que certaines assurances l’exigent.

La cornière anti-effraction : comment ça marche ?

La cornière anti-effraction fonctionne sur la base du bruit assourdissant qu’elle déclenche à la moindre tentative d’intrusion.
Grâce à cette mesure de sécurité qui produit des résultats fascinants, il est impossible d’insérer n’importe quel type de pince ou de pied de biche dans la baie de la porte. D’où sa dénomination : cornière anti-pince. De plus, elle ralentit au maximum les efforts des brigands à ouvrir les portes blindées ce qui les oblige à renoncer à leur méfait. Outre toutes ses fonctions de sécurité, elle favorise la résistance de la porte en la mettant à l’écart des pertes de chaleur.

Quel budget prévoir ?

Le tarif d’une cornière anti-effraction dépend de ses dimensions, de la matière de conception, de sa marque, de sa couleur et de son genre. Pour ne pas être dupé, rapprochez-vous des serruriers professionnels. Ils maîtrisent les prix du marché selon le mode de fixation qu’ils jugent approprié et suivant la qualité et le style désirés par le client.
Vous devez être prêt à débourser une somme minimale de 200 euros TTC (coût de prestation inclus) pour l’achat et l’installation d’une cornière simple à vis in-dévissable noire et de couleur marron. Par contre, si le design et les couleurs vives font partie de vos exigences, environ 400 euros TTC feraient l’affaire.

Quel modèle opter ?

Parmi les modèles de cornière disponibles, les plus utilisés sont : la cornière anti-effraction en forme de L et la cornière anti-effraction double en forme de U.
• La cornière ‘’L’’
Son usage est destiné aux portes ordinaires (simples). Elle sert à fermer hermétiquement la porte sans laisser de fentes ni aux extrémités ni aux bords.
• La cornière double ‘’U’’
Cette forme beaucoup plus jolie est surtout installée sur les portes-PVC d’autant plus qu’elles sont moins solides que le bois et l’acier, facilitant de ce fait la tâche aux voleurs.

Quelles démarches suivre ?

La cornière anti-pince s’installe sur les portes (PVC, en bois simple ou renforcé, blindée, etc..). Elle peut être combinée avec la pose d’une barre de pivotement ou d’un verrou. Lorsque des vis indécrochables servent à la plaquer contre la porte, le degré de sécurité est trois fois plus élevé. Ces vis sont disponibles sous plusieurs formes dont certaines, avec des touches de design et d’extravagance.
Pour placer ces vis, vous aurez besoin de boulons, de vis à douille et d’un appareil de soudure.


La fixation de la cornière anti-infraction proprement dite exige de la rigueur, des connaissances adéquates, et de bons instruments. Lors de l’achat, elle est généralement fournie avec les équipements suivants : une cornière haute, deux cornières verticales et deux cornières horizontales. Ce n’est qu’après avoir localisé les parties ouvertes des cornières verticales et déterminé les dimensions de toutes les cornières formant le dispositif que vous pourrez procéder à son montage.


Voici comment se déroule l’installation type d’une cornière :


-Démontage de la porte par enlèvement de l’ouvrant
-Percement de la porte aux parties sensibles préalablement indiquées au marqueur
-Découpage des cornières anti-pinces conformément aux mesures déjà prises
-Fixage des cornières contre la porte et sur la partie supérieure de l’encadrement
-Boulonnage des cornières fixées sans condamnation des boulons
-L’essayage de la porte pour s’assurer que tout est en bon état
-L’ajustement éventuel des cornières
-Le verrouillage des boulons


Toutefois, le serrurier professionnel est mieux indiqué pour mettre en place la cornière anti-pince assurant ainsi l’optimisation de la sécurité de votre maison.

09 72 21 56 93