Dysfonctionnement d’un chauffe-eau électrique :

Un chauffe-eau occupe une place importante dans une maison.

C’est un appareil qui peut amener l’eau chaude dans sa salle de bain et offre ainsi un confort thermique optimal.

Tout comme les appareils sanitaires, il peut aussi subir des pannes souvent désagréables étant donné qu’il est une source de confort de tous les occupants.

Mais que faire en cas de dysfonctionnement d’un chauffe-eau électrique ?  Revue en détail.

Ce qui peut être à l’origine de sa défaillance

Un chauffe-eau électrique est le modèle le plus utilisé dans un foyer. Bien qu’il consomme plus d’énergie, il répond tout de même aux besoins de tout un chacun en termes de confort thermique. Lorsqu’un chauffage est utilisé en permanence durant la période hivernale, les ennuis peuvent être fréquents et les causes en sont multiples.

Aussi, il faut savoir reconnaître un signe de défaillance au moment de l’utilisation.

Pour exemple, cet appareil a du mal à chauffer l’eau que d’ordinaire, il met du temps à se chauffer ou alors, l’eau arrive continuellement sans qu’on parvienne à la stopper.

Certes, il y a autant de signes que l’on doit absolument déterminer pour prévenir le danger à temps.

Mais dans la plupart du temps, il s’agit d’une fuite visible ou encastrée, d’un dépôt de calcaire qui bouche par exemple la résistance, provoque un court-circuit du thermostat.

Ou alors, le problème provient de ces deux composants du chauffe-eau.

Il y a donc autant de possibilités qui peuvent être à l’origine du dysfonctionnement de cet appareil.

Si la défaillance provient de l’appareil : les solutions

Si la défaillance est détectée au niveau de l’appareil, il est utile de traiter le mal par le mal.

Il faut alors préciser qu’un chauffe-eau peut subir avec le temps des pannes fréquentes, ce qui va l’amener à son arrêt de vie.

Il convient alors de tenir compte de son état et de le remplacer avec un modèle plus récent si c’est nécessaire.

Ensuite, il est utile également de vérifier s’il y a une fuite d’eau quelque part sur la tuyauterie ou la conduite.

S’il n’y en a pas, les causes de cette défaillance peuvent alors provenir du thermostat et des résistances.

Toutefois, si l’appareil est composé d’une résistance immergée, elle peut être détériorée avec le temps et en particulier si on effectue pas une vidange régulière.

Étant en contact direct avec l’eau, elle peut se rouiller au fil du temps.

Ainsi, il est conseillé d’utiliser une résistance stéatite, laquelle sera protégée dans un tube en métal.

Celle-ci offre une bonne résistance à une forte température et retient le calcaire. En fin, dans la plupart du temps, l’absence d’entretien est aussi la principale cause de son dysfonctionnement.

Et si la défaillance se trouve en dehors de l’appareil…

Si le problème n’a rien à voir avec le chauffe-eau, dans ce cas, il faut vérifier l’ensemble de son installation et aussi le raccord électrique.

Il convient également de vérifier le disjoncteur, le contacteur et les plombs ou tous simplement le câblage d’alimentation.

Et si aucune de ses démarches n’aboutit à un résultat concret :

il va falloir revoir la conduite d’eau, la tuyauterie et la canalisation en contactant d’urgence un chauffagiste.

Ce dernier peut intervenir rapidement en apportant des solutions drastiques.

Ceci étant pour prévenir les pannes fréquentes, il est important de rénover son chauffe-eau ou bien d’effectuer un entretien régulier.

Protected by Copyscape