Comment se protéger d’un court-circuit :

Subir un court-circuit peut être une expérience assez désagréable pour tout le monde et en particulier pour les professionnels.

Pourtant, il s’agit d’une panne courante que l’on va devoir se confronter au quotidien.

Il est tout de même possible de s’en protéger avec un peu de réflexe et de règles de bons sens.

Prévoir le court-circuit

La logique des choses est de prévenir le danger en tenant compte des risques, des conséquences et de ce qui peut être la source du problème.

Un court-circuit est consécutif à une liaison de deux conducteurs à polarité différente.

Ce qui entraîne une décharge soudaine de courant contrairement à la normale.

Mais cela provoque aussi une haute intensité qui créera par la suite une forte montée de température des conducteurs.

Aussi, l’incendie peut être déclenché à tout moment. Connaissant la source du problème, la meilleure solution est de prévenir ce mauvais contact en vérifiant l’installation et en installant les conducteurs dans le bon ordre.

Certes, en cas de court-circuit, non seulement ses prises seront détériorées mais les appareils qui y sont branchés risquent aussi d’être complètement endommagés.

Mais il existe d’autres causes notamment un mauvais câblage, la foudre, une rupture de conducteur, une surtension ou bien le manque d’isolation dans le cas d’une forte chaleur, d’humidité ou d’usure.

Réaliser une installation électrique sans faille

On croit souvent tout connaître en installation électrique mais parfois, on fait l’impasse sur les choses essentielles dont notre vie en dépend.

Aussi, pour se protéger d’un court-circuit, il est utile de réaliser une installation électrique sans aucune faille et d’éviter le contact de deux éléments conducteurs.

On doit aussi s’assurer de faire un bon branchement des prises et des fils conducteurs et de vérifier le bon fonctionnement de l’installation avant même de l’utiliser sur un appareil de haute puissance. Pour prendre plus d’assurance, il vaut mieux laisser un électricien s’en occuper.

Avec ses outils et ses matériels, il saura anticiper les dangers et vous protéger d’un court-circuit.

Il peut aussi apporter des conseils sur la manière d’utiliser les installations électriques et sur comment prévenir ce type de panne.

Notons en effet qu’il existe trois types de court-circuit notamment le monophasé, le Biphasé et le triphasé. Il convient alors de les identifier avant de recourir à une meilleure solution.

Les meilleures solutions de protection

Outre les mesures préventives, on peut également adopter des solutions de protection contre le court-circuit.

Le recours aux fusibles et au disjoncteur demeure des alternatives efficaces qui protègent ses appareils et son installation grâce à une coupure automatique de courant.

C’est pourquoi, lorsqu’il y a une coupure électrique, on vérifie toujours ses fusibles et son disjoncteur avant de contacter un électricien.

Bien entendu, les fusibles peuvent être grillés et il faudrait les remplacer.

Quoi qu’il en soit, ils se montrent toujours efficaces pour protéger l’ensemble du système électrique.

Mis à part ces deux équipements, il est aussi préférable de débrancher les appareils après usage et aussi lorsqu’il y a orage.

Il faut aussi les éloigner de l’eau et de l’humidité pour éviter son dysfonctionnement et aussi l’électrocution.

Quoi qu’il en soit un retour de courent trop intensif peut vous griller la carte mémoire ou la carte mère de vos appareils électroménagers comme le frigo ou le four.

Il existe cependant un appareil capable de détecter les retours de courent et ainsi protéger votre installation électrique.

Il ne faut pas oublier les ordinateur portable ou une batterie d’alimentation externe peut-être envisageable pour la protection ultime de vos donnée personnelle lier à votre ordinateur qui peut être fatale en cas de coupure de courent incontrôlé.

Protected by Copyscape